L'assemblée générale 2019 vue par le Président

- Incubator news

Un élargissement de l'offre de services à de nouveaux projets et à une plus grande diversité d’entrepreneurs

LaurentLondeix

Ce que Laurent Londeix, Président de l'Incubateur Paca-Est, retient de la dernière AG ? Au-delà des chiffres et de l'activité traditionnelle d'incubation, il souligne un élargissement de l'offre de services à de nouveaux projets. "En 2018, nous avons embarqué de nouveaux programmes", rappelle-t-il. "C'est EFC Startups avec une ouverture sur l'économie de la fonctionnalité et de la collaboration. C'est également la labellisation French Tech Seed qui permet de porter des dossiers sur le territoire. Nous pourrons ainsi désormais rendre les entreprises incubées « deeptech » encore plus attractives pour les investisseurs privés. C'est nouveau".

 

"Dans un environnement où les acteurs de l'innovation se sont multipliés, nous avons aussi engagé une réflexion afin de bien définir le positionnement de l'incubateur au sein de l'écosystème, entre les services de valorisation, les pépinières et les accélérateurs. Si nous restons sur l'incubation des créateurs d'entreprise, nous nous interrogeons notamment sur la durée de cet accompagnement : il est actuellement de 18 mois mais pourquoi ne pas aller jusqu’à la première vente ou la réussite de la première levée de fonds?"

 

"Nous avons décidé d'autre part de lancer une activité de mentorat par d'anciens incubés. Ceux qui sont passés par l'incubateur pourront ainsi aider et conseiller ceux qui sont en cours d'incubation. Autre axe de travail : le sourcing, pour obtenir des projets de qualité et élargir le cercle de la recherche. Nous travaillons ainsi notamment avec UCA et le Pépite Paca-Est pour des actions sur l'entrepreneuriat étudiant, avec les laboratoires pour stimuler les chercheurs à entreprendre, ou encore réfléchissons à travailler avec les entreprises de la région sur l’entrepreneuriat. Ce qui est important, reste la mise en avant de la capacité d'accompagnement de l'incubateur et la possibilité qui lui est donnée de sélectionner et de soutenir de nouveaux projets de qualité pour favoriser la création d’emplois à haute valeur ajoutée dans la région."